Comment analyser une offre d’emploi pour y répondre ?

Envoyer une candidature sans avoir pris le temps de décortiquer l’annonce revient presque à jeter une bouteille à la mer : vos efforts seront voués à l’échec et vous allez perdre un temps précieux. Pour rédiger un CV pertinent et une lettre de motivation convaincante, les fruits d’une candidature efficace, il n’y a pas de secrets : vous devez réaliser une analyse approfondie de l’annonce.

Mais quelles sont les informations à identifier ? Et comment réussir à lire entre les lignes de l’annonce ? Anatomie d’une offre d’emploi.

Avant toute chose…

Dans une offre d’emploi, chaque phrase est porteuse d’informations et rien n’est écrit au hasard. Prenez donc bien le temps de relire plusieurs fois chacune d’entre elles et d’identifier les mots-clés, c’est-à-dire les mots qui devront figurer dans votre candidature.

En termes de structure, la grande majorité des annonces se répartie de la manière suivante :

  • un résumé de l’entreprise et du secteur dans lequel elle évolue
  • le cadre de travail et les missions proposées
  • le profil recherché ainsi que les compétences plébiscitées (“Vous êtes…”)

Analyser l’entreprise à la loupe

La première étape consiste à analyser l’entreprise et à vous poser certaines questions. Quel est le secteur dans lequel elle évolue ? Quels produits ou services commercialise-t-elle ? Fait-elle partie d’un groupe ? Où est-elle située ?

Soyez également attentif à la taille de l’entreprise. Les start-ups favorisent les profils flexibles ayant cumulé de nombreuses expériences, quand les grands groupes internationaux, eux, ont une préférence pour les personnes provenant d’autres grands groupes. Cela peut vous permettre de faire un premier tri parmi les informations à mettre en avant dans votre CV.

Ensuite, tâchez d’identifier le ton utilisé dans la rédaction de l’annonce. Est-il classique ou plutôt décalé ? Y a-t-il des jeux de mots ? En reprenant les codes de l’entreprise dans la rédaction de votre lettre de motivation, vous vous démarquez déjà des autres candidats.

Parfois, l’annonce ne précise pas le nom de l’entreprise pour cacher aux concurrents ou aux collaborateurs le recrutement en cours. Mais celui-ci est clairement indiqué, n’hésitez pas à faire des recherches sur les réseaux sociaux, le site web ou dans des médias qui parlent de l’entreprise. L’objectif étant de vous constituer un vivier d’informations sur les valeurs, l’histoire, la vision, le chiffre d’affaires ou encore le nombre de collaborateurs de l'entreprise.

Tous ces éléments vont vous permettre de mieux comprendre l’entreprise et ainsi montrer, dans la lettre de motivation et pendant l’entretien, que vous avez cerné les enjeux de son marché.

Offres d’emploi : quels sont les droits du candidat ?

Zoom sur le poste en lui-même

Une fois que vous avez analysé l’entreprise et ce qui gravite autour d’elle, focalisez-vous sur les missions proposées et l’environnement de travail. Quelles sont les tâches ? Est-ce un travail avec des horaires décalés ? Quelle équipe allez-vous intégrer ? Avec quels services allez-vous travailler ? Serez-vous amené à être mobile ? Quel degré de responsabilité allez-vous avoir ?

D’une part, cela va vous permettre de déterminer si cet emploi correspond réellement à vos aspirations et d’autre part, de faire coïncider vos précédentes expériences avec ce qui est attendu.

Quel profil est recherché ?

La dernière partie concerne le profil recherché, c’est-à-dire la formation, l’expérience, le savoir-faire et le savoir-être du candidat. C’est généralement dans ce paragraphe qu’on demandera au candidat d’être “curieux”, “polyvalent”, d’avoir “un sens de l’organisation” ou une “capacité à résoudre les problèmes”.

Ces adjectifs et ces soft-skills indiquent le type de profil que l’employeur recherche et trouveront aisément leur place dans votre lettre de motivation. Mais pour leur donner de la consistance, pensez à les contextualiser. Par exemple : “Organisé, j’ai su…” ou “De nature curieux, je…”.

Les compétences et les connaissances quant à elles doivent être indiquées dans votre CV afin de passer les premiers filtres des ATS (ces logiciels qui trient les candidatures selon des critères déterminés par le recruteur, tels que des mots-clés). Si par exemple le poste fait mention de “négociation commerciale” et de “techniques de vente”, les mots “négociation” et “vente” doivent impérativement apparaître dans votre CV.

L’idée est de reprendre les mots-clés et les termes employés dans l’annonce, soit tels quels, soit sous forme de synonymes, et de les distiller à travers votre candidature. Vous témoignez ainsi de votre connaissance du métier et certifiez au recruteur que vous avez une expérience similaire à celle demandée.

Ce que font tous les candidats qui sortent du lot

Soyez attentif aux termes utilisés

Certains termes employés dans l’offre d’emploi méritent toute votre attention, sous peine d’envoyer des candidatures en vain.

  • “Exigé”, “obligatoire” ou “impératif” signifie que vous ne pouvez passer outre ces compétences. Par exemple : “Maîtrise de InDesign impérative”.
  • “Souhaité”, “idéalement” signifie que cette compétence est importante, mais que ce n’est pas rédhibitoire si vous ne la possédez pas. Par exemple : “Anglais souhaité”.
  • “Apprécié” ou “serait un plus” signifie que ce critère est loin d’être éliminatoire. Si vous l’avez, votre candidature n'en sera que plus solide. Par exemple : “Connaissance de Sage X3 appréciée”.

Vous n’avez pas besoin de cocher toutes les cases pour candidater

Enfin, gardez à l’esprit que vous avez toutes vos chances de décrocher un entretien même si vous ne possédez pas toutes les compétences et connaissances demandées. Les candidats qui cochent toutes les cases sont plutôt rares. Et quand bien même il vous manque une compétence relativement importante, vous pouvez toujours tenter votre chance sous couvert de motivation. Misez sur votre volonté d’apprendre, indiquez que vous suivez un MOOC pour pallier votre lacune et mentionnez des connaissances qui ne sont pas explicitement demandées mais qui peuvent intéresser l’employeur d’une manière ou d’une autre.



Crédit : Région Job

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire